Connexion
Cabinet Vétérinaire du Dr Geens

29 avenue du Roi Albert - 1082 Bruxelles Belgique - Tél : 02 468 39 20

La Stérilisation de la chienne


La stérilisation va permettre, non seulement, d’écarter tout risque de reproduction non souhaitée mais également d’éviter les inconvénients associés aux chaleurs chez la chienne (pertes de sang, changement de comportement, assauts des chiens mâles...). 

D’autres avantages sont associés à l’ovariectomie, ce d’autant plus que la chirurgie est réalisée de façon précoce.

QU’EST-CE-QUE L’OVARIECTOMIE ?

L’ovariectomie est une intervention qui consiste à retirer les deux ovaires d’une chienne.

Elle nécessite une anesthésie générale

Votre animal sera donc généralement gardé à la clinique une journée: il vous sera demandé d’amener votre animal le matin à jeun. L’intervention sera pratiquée dans la matinée et votre chienne vous sera rendue, bien réveillée, le soir. 

Deux techniques peuvent être employées:

- L’ ovariectomie par la ligne blanche (la cicatrice de l’intervention se situera au niveau du ventre de l’animal)

- L’ovariectomie par les flancs (le vétérinaire utilisant dans ce cas un accès à l’abdomen par les flancs de l’animal)

Le vétérinaire pratiquera l’une ou l’autre de ces deux techniques en fonction de ses préférences. 


POURQUOI FAIRE STÉRILISER MA CHIENNE?

La stérilisation de la chienne présente de très sérieux avantages:

§ Suppression des chaleurs:
L’ovariectomie va permettre de faire disparaître les périodes de chaleurs et les pertes sanguines qui les accompagnent. Il faut savoir que chez une chienne non stérilisée, les cycles sexuels sont présents tout au long de la vie de l’animal (il n’existe pas de ménopause chez la chienne). 

§ Dans un foyer comprenant plusieurs chiennes:
La stérilisation peut avoir un intérêt dans la gestion de certains troubles comportementaux notamment dans des foyers où cohabitent plusieurs chiennes:
Le cycle hormonal modifie la perception du statut d’un animal au sein de la meute, donnant naissance a des situations d’affrontement et de compétition entre les différentes femelles. La stérilisation (et donc la suppression des chaleurs) permet une cohabitation plus harmonieuse et limite les cas d’agressivité entre chiennes.

§ En cas de maladie héréditaire
La stérilisation permet d’empêcher la reproduction d’animaux souffrant de maladies héréditaires.

§ Rôle préventif dans plusieurs pathologies 

¤ L’ovariectomie limite le risque d’infection utérine.

¤ Elle empêche également l’apparition de toute tumeur ovarienne puisque les ovaires sont retirés lors de l’intervention.

¤ Certaines chiennes ont tendance à faire des lactations de pseudo-gestation (ou grossesses nerveuses): elles se comportent alors comme si elles attendaient des petits et sécrètent même du lait. Ce trouble a tendance a se répéter chez certaines femelles après chaque période de chaleurs.
L’ovariectomie prévient la récurrence de ces “grossesses nerveuses” (l’intervention chirurgicale pourra être pratiquée après le traitement médical permettant de stopper la lactation)

               

L’opération est d’autant plus intéressante que des lactations de pseudo-gestation répétées et mal soignées favorisent l’apparition de tumeurs mammaires.

¤ Enfin, de nombreuses études ont  prouvé que la stérilisation d’une jeune chienne diminue de façon très importante le risque de développer des tumeurs mammaires plus tard. Sachant que les tumeurs mammaires représentent un des cancers les plus fréquents chez la chienne, cet avantage est non négligeable.

La stérilisation de la chienne peut présenter de possibles inconvénients, bien moindres en comparaison des bénéfices qu’apporte l’intervention.

- Une prise de poids est possible après l’intervention.

- Un très faible nombre de chiennes pourra développer une incontinence dite “de castration” (en particulier des chiennes de certaines grandes races telles que Boxer, Bobtail, Rottweiler ou Dobermann)

Des solutions adaptées existent : 

- Votre vétérinaire vous conseillera quant à l’alimentation à donner à un animal stérilisé. Une alimentation adaptée permettra d’éviter toute prise de poids après l’opération.

- La plupart des incontinences de castration répondent bien à un traitement médical.

N’hésitez pas à poser à votre vétérinaire toutes les questions concernant les points qui pourraient vous inquiéter afin d’être parfaitement rassuré avant l’intervention.


A QUEL ÂGE DOIS JE FAIRE STÉRILISER MA CHIENNE ?

L’âge idéal pour la stérilisation d’une chienne se situe avant ses premières chaleurs (les chaleurs débutent généralement vers 6 mois dans les petites races, vers 12 voire 18 mois dans les races géantes). Votre vétérinaire vous indiquera le meilleur moment pour pratiquer l’intervention.

La prévention des tumeurs mammaires est maximale lorsque la chienne est stérilisée avant ses premières chaleurs (lorsqu’aucune imprégnation hormonale des mamelles n’a encore eu lieu)

Le bénéfice de l’intervention diminue ensuite progressivement au fur et à mesure que la chienne vieillit:

- Le risque de développer des tumeurs mammaires est de 0,05% chez une chienne stérilisée avant ses premières chaleurs par rapport à une chienne non stérilisée

- Il est de 8% chez une chienne stérilisée entre ses premières et ses secondes chaleurs

- Puis de 26% après les secondes chaleurs

-  Au-delà de 36 mois, plus aucune diminution du risque tumoral n’est notée en comparaison avec le risque de développer une tumeur mammaire chez une chienne non stérilisée.

LA STÉRILISATION EN TANT QUE TRAITEMENT 

Même chez une chienne âgée n’ayant pas été stérilisée, l’ovariectomie (retrait des ovaires) ou l’ovariohystérectomie (exérèse des ovaires et de l’utérus) peuvent devenir indispensables pour des raisons médicales:

- Lors d’affections de l’utérus une ovariohystérectomie doit être pratiquée:
 c’est le cas lors d’anomalies utérines congénitales, de tumeur utérine, de polypes, d’hémorragie utérine, de pyomètre (infection utérine), mais encore de torsion ou de rupture utérine.

- Lors de tumeurs mammaires

Dans certains cancers des mamelles, le tissu mammaire est riche en récepteurs hormonaux. Les variations hormonales liées aux chaleurs auront alors tendance à augmenter la vitesse de développement du cancer ou à entraîner des récidives même après retrait des masses mammaires.

Dans ces cas précis, le fait de stériliser l’animal en plus du retrait de la tumeur va très nettement diminuer le risque de récidive et fortement augmenter l’espérance de vie de la chienne (Ces chiennes ont alors une durée moyenne de survie 45% supérieure à celles des chiennes non stérilisées)

- Enfin, l’ovariectomie pourra indirectement aider à mieux gérer certaines pathologies:
 Lors de maladie endocrinienne (par exemple lors de diabète ), chaque changement hormonal lié au cycle de la chienne a tendance a interférer avec les traitements médicaux reçus par l’animal. La stérilisation de la chienne va permettre de supprimer ces inconvénients et ainsi de mieux traiter la  maladie.

                                                                      §

La stérilisation de la chienne a donc de très nombreux intérêts. Les bénéfices apportés par l’intervention sont d’autant plus intéressants que l’opération est réalisée chez une chienne jeune.
L’âge idéal de stérilisation se situe peu avant les premières chaleurs de l’animal.

 

Cet article est protégé par copyright © Vetup